Biographie

Johann_remerciement

 

Né en 1983 au milieu de l’Océan Indien, à l’Ile de la Réunion, la culture et la sensibilité musicale de Johann Berby est à l’image de ses origines : indienne, malgache et mozambicaine.

Dans le respect de ses cultures et des autres, il est sans cesse à la recherche de nouveaux métissages, passionné de musiques traditionnelles qui portent souvent en elles toute la richesse d’un peuple et d’une civilisation…

Johann Berby commence la basse électrique à l’âge de 16 ans.

En 2001, à 18 ans, il intègre le C.M.A (Centre de Musiques Actuelles de Valenciennes) où il perfectionne sa technique avec Eric Plantain et, en parallèle, il entre à l’Ecole Nationale de Musique de Valenciennes dans la classe de Charles Claisses qui lui enseigne la contrebasse classique et l’aide à travailler le jazz.

C’est à cette époque qu’il rencontre Vincent Segal qui devient son mentor, une personne dont il s’inspire musicalement… Vincent Segal lui apporte une vision éclectique de la musique, lui fait prendre conscience de la magie des musiques traditionnelles (d’Afrique, d’Asie, d’Europe ou d’Amériques!) et de l’importance de la recherche Culturelle et Identitaire…

Johann quitte le conservatoire de Valenciennes en 2004 et vient s’installer à Paris. Il entre au Conservatoire du 19ème arrondissement et poursuit l’étude de la contrebasse classique avec Marie-Christine Dacquie.

Il fréquente aussi les clubs de jazz de Paris où il fait de riches rencontres : à la basse électrique, Johann a l’occasion de jouer en concerts avec Mokhtar Samba , Rido Bayonne, Jean-Jacques Elangue et Philippe Combelle (avec qui il partira en tournée en Afrique en remplacement de Linley Marthe), Jean-Louis Lognon (qu’il rencontrera lors de cette tournée en Afrique en mai 2005).

En 2005, Paco Sery l’ invite à l’ enregistrement de la maquette de son 2e album sur 3 titres.

De retour d’Afrique, Johann fait la rencontre de Florence Comment , musicienne qui vit en Inde et apprend la musique classique indienne (indhustani classic music) avec Kishori Amonkar et Tulika Ghosh.

Johann intègre le groupe de Florence, Foula, comme bassiste, choriste et arrangeur. Ce projet l’amène en Inde, à Bombay, pour l’enregistrement du premier album de Foula.

Il y restera 6 mois. Johann profite de cette expérience unique en Inde pour prendre des cours de –Mridangam (percussions traditionnelles d’ Inde du sud) avec Sir – TS Nandakumar , il prend également des cours de chant classique indien (Inde du Nord) avec Tulika Ghosh, et quelques cours de Sarod avec Anupam Shobhakar.

C’est à l’occasion de ce voyage qu’il a la chance de jouer en concert avec : Trilok Gurtu au NCPA de Bombay, avec TS NandaKumar et Adrian Dsouza (l’un des meilleurs batteurs de jazz de Bombay).

Il fait également la connaissance de Zakir Hussein et de Terry Bozzio lors d’un concert à Bombay.

Johann travaille durant 5 ans comme membre permanent dans le groupe de Trilok Gurtu « Trilok Gurtu Band ». En 2012, il décide de quitter le groupe pour vivre d’autres expierences musicales et pour développer ses projets personnels. Il continue de collaborer avec Trilok Gurtu dans d’autres projets.

Johann Berby a travaillé et joué avec :

Trilok Gurtu Band, Vincent Ségal, Jan Garbarek, Marcus Miller, Yaël Naïm & David Donatien , Oumou Sangaré Group, Vieux Farka Touré, Rosemary Standley , Juan Carmona, Cheikh Lo, Sonia Wieder Atherton, Fatoumata Diawara, Mayra Andrade , Mory Kanté, Victor Deme, Mamani Keita Les Tambours De Brazzaville (musique du congo), Shankar Mahadevan, Niladri Kumar, Sibiri Samaké, Aly Keita, Blick Bassy, Foula et bien d’autres.

Influences musicales :

Michaël Jackson, Alain Peters, Ali Farka Touré, Danyel Waro, Firmin Viry, Gramoun Lélé, René Lacaille, Oumou Sangaré, Bassekou Kouyate, Alain Nyamé, Manou Gallo, Guy N’Sangué, Vincent Ségal, Glenn Gould, Philip Glas, J-S Bach, James Jamerson, Nathan East, Francis Rocco Prestia, Red Hot Chili Peppers, Tower Of Power, Jerry Jemott, Oscar Stagnaro, Hamida Boussou, Muddy Waters, Amjad Ali Khan, Ravi Shankar, Hariprasad Chaurasia, Trilok Gurtu, Nana Vasconcelos, TS Nandakumar, Famoudou Konaté, Karaikudi Mani, et beaucoup de groupe d’Afrique, de Rock, de Metal & de Funk